Stratégies de sauvegarde des archives privées au Portugal: analyse et caractérisation de la coopération entre l'Université et les propriétaires d'archives
Abel Rodrigues  1@  , Maria De Lurdes Rosa  1  
1 : Instituto de Estudos Medievais - NOVA FCSH

Quelles sont les pratiques de sauvegarde et de diffusion des archives privées au Portugal et quel est le rôle joué par les institutions universitaires dans ce processus?

Dans cette communication, nous entendons aborder la tendance croissante à la diversification des acteurs et des pratiques dans le processus de sauvegarde, d'étude et de diffusion des archives privées - à savoir les archives des individus et des familles - en complément du rôle joué traditionnellement par les institutions publiques vouées à cette mission.

L'Université portugaise a assumé un rôle d'innovation en la matière qui se matérialise dans deux dimensions complémentaires: premièrement, dans le développement épistémologique de la Science archivistique, tout en alimentant un débat théorico-méthodologique profond et dynamique, propice à de nouvelles approches pratiques; deuxièmement, dans une dimension empirique et innovatrice pour la réalité portugaise, en promouvant l'incorporation, l'étude et la diffusion d'un large éventail d'archives privées. Les raisons de cet intérêt sont étroitement liées à la valeur informative de ce type d'archives et à la contribution qu'elles peuvent apporter à la construction de la mémoire collective de la communauté, comme le montrent des études récentes.

Les archives des familles nobles de l'Ancien Régime ont une importance qui va bien au-delà de l'histoire de la famille ou de la biographie/hagiographie de ses membres. La documentation y conservée dépasse la sphère familiale et favorise une oscillation permanente entre le public et le privé, grâce à la conservation de la documentation officielle gérée par l'exercice de charges publiques par ses membres les plus notables. Il y a là une complémentarité notoire entre archives privées et archives publiques qu'il est important d'apporter au débat.

D'autre part, les archives contemporaines produites par des «hommes représentatifs» des domaines les plus variés de l'activité publique – tels que les hommes politiques, les écrivains, les médecins, les scientifiques, les avocats, les architectes, les musiciens, entre autres – ont connu un intérêt soudain et profond. La multiplicité et l'hétérogénéité des thèmes, des typologies documentaires, des supports et des techniques d'enregistrement nous obligent à repenser sans cesse la question, par le biais d'une approche problématisant autour de la production et de l'archivage, mais aussi de la préservation et de la conservation de l'information.

Nous avons l'intention de présenter, pour promouvoir la connaissance et susciter le débat, les caractéristiques essentielles de la réalité portugaise à travers l'exposition des méthodologies d'étude de ces archives dans le cadre de la science archivistique historique, basée essentiellement sur la reconceptualisation de l'archive comme objet d'étude. La coopération croissante entre les propriétaires et les institutions universitaires est une tendance très pertinente qui devrait être étudiée et débattue afin d'approfondir, de réévaluer et de consolider les stratégies de gestion, de sauvegarde et de promotion de ces importantes archives.


Online user: 1